Une fouine au grenier, une lutte pour la tranquillité !

Attention, le département de la Charente ne considère pas la fouine comme nuisible, il est donc interdit de la piéger. Un arrêté ministériel en stipule le règlement.

La fouine est un animal qui s'adapte très bien et très vite aux nouveaux terrains d’où la difficulté à la déloger.

La meilleure méthode de lutte restera la prévention plus que la répression à laquelle les fouines finissent toujours par trouver une parade. Vous pourrez cependant utiliser différentes techniques de chasse comme l'appâtage et le piégeage mais aussi les répulsifs ou encore la technique de déstabilisation.

L'important est d'agir le plus tôt possible après le constat avéré de la présence d'une fouine sous votre toit.

La prévention

La présence d'une fouine se remarque avant tout par l'existence d'excréments.

Typiquement, ses crottes sont longues et fines. Elles sont de couleur noire et composées d'os, de poils, ou encore de noyaux végétaux.

Souvent attirée par les déchets organiques et ménagers, la fouine est à l’affût de tout ce que vous pourrez laisser traîner.

Protéger les murs

Le corps de la fouine est très flexible, elle peut facilement se faufiler dans votre habitation de manière furtive. De simples trous de 5 cm peuvent suffire à lui ouvrir la porte de votre demeure. Vous devez donc intervenir sur les bouches d'aération, les tuiles et autres interstices permettant son passage en utilisant des dispositifs comme les Stopig par exemple. Attention à ne pas intervenir de manière contre-productif en enfermant la bête à l'intérieure de la maison par exemple. En effet, le meilleur moment pour entreprendre les travaux de barrage se déroulera de la fin de l’été jusqu'au début de l'automne. Cette période, où la fouine a abandonné le nid, vous permettra de travailler en toute sécurité. La fouine étant une bonne grimpeuse, vous devrez intervenir autant sur le bâtiment en luimême, en vous débarrassant des lierres et autres plantes grimpantes, mais aussi en vérifiant qu'aucune branche ne s’élève trop prés ou trop haut de la bâtisse que vous voulez protéger.

Protéger le véhicule

Il n'existe pas vraiment de solution de prévention pour votre véhicule automobile. Cependant, vous pouvez le laver correctement afin de le débarrasser de l'odeur de la fouine qui y a séjourné. En effet, cela évitera qu'elle ne réitère son installation clandestine.

Protéger le poulailler

Comme pour vos bâtiments, vous devez vous assurer qu'aucune branche ou végétal ne soient une opportunité pour la fouine d'accéder à votre poulailler. Il vous faudra donc couper et taillez tout ce qui peut vous paraître utile et continuer l'inspection régulière du lieu. Le moindre trou dans le grillage et la moindre faille dans la fermeture de l'enclos sont des points d'entrées potentielles pour une fouine qui ne peut résister à l'appel d'un bel oeuf.

La déstabilisation

Par ce procédé, vous pouvez perturber une fouine en agissant sur sa propre tranquillité comme elle le fait pour vous.

Différentes techniques sont possibles mais vous pouvez par exemple mettre un fond sonore, laisser la lumière la nuit ou encore l’empêcher de dormir. Le tout étant de lui donner une bonne raison de partir.

En quelque sorte vous engager un bras de fer avec elle, le gagnant gagne la maison et la tranquillité. Vous pourrez obtenir gain de cause avec un peu de patience et beaucoup... de chance.

Les répulsifs

Il existe un certain nombre de produits répulsifs contre les fouines. Vous les trouverez sous forme de spray le plus souvent. Ils peuvent se déclencher :

  • Manuellement ou à détection

et être

  • à ultrason ou à infrarouge

Quel que soit le produit que vous choisirez il sera de toute façon à pulvériser sur les lieux fréquentés par la fouine. Vous pourrez trouver bon nombre de solutions sur les réseaux sociaux, de la véritable technique jusqu'au remède de grand-mère.

Cependant, pour une efficacité prouvée et pour votre sécurité, préférez les dispositifs professionnels certifiés.

L'appâtage

La meilleure technique d'appâtage est de constituer un nid avec des oeufs. De la paille, quelques plumes et un vieil oeuf feront l'affaire. Cet appât est spécifique à la fouine et ne risque pas d'attirer vos compagnons à quatre pattes comme les chats et les chiens et ainsi de les mettre en danger face à ce piège qui ne leur est pas destiné.

De plus, ce piège reste inodore ce qui n'est pas négligeable. C'est une erreur de croire que vous pourriez utiliser n'importe quoi pour attirer une fouine sous prétexte qu'elle est omnivore. En effet, au-delà d'allécher la fouine, vous pourriez aussi attirer un tas d'autres animaux sauvages, ou pas, et vous retrouver dans une situation encore plus compliquée à gérer. La technique de l'appâtage est à utiliser dans deux cas :

  • pour piéger l'animal,
  • pour l'empoisonner

L'empoisonnement n'est pas forcément la solution-miracle car vous devez vous assurer qu'elle n'est pas plus dangereuse qu'efficace. Avec cette technique vous risquez :

  • d'empoisonner d'autres animaux,
  • que le corps de la fouine se décompose, avec toutes les conséquences d'odeurs et de dégâts que cela suppose, dans un endroit inaccessible.

Le piégeage

Vous pouvez utiliser une cage classique mais le piège le plus recommandé, en matière d'efficacité et de respect de l'animal, sera sous forme de boîte en bois. En effet, les cages ajourées ont pour inconvénient de faire croire à la fouine, qui voit le jour à travers la grille, qu'elle peut regagner sa liberté. Son comportement risque donc d’être agressif au point de s'occasionner des blessures profondes. La boîte en bois offre une autre perspective puisque l'animal y verra plus un lieu douillet et protecteur. Quoi qu'il en soit, vous placerez de la paille au sol de la cage pour l'accueillir.

Les étapes d'un bon piégeage

Vous devrez intervenir non pas dans votre grenier, lieu choisi comme abri par la fouine, mais à l'extérieur car il est rare que l'animal chasse là où il niche. Après avoir placé la cage dans un endroit stratégique, vous devrez ensuite entreprendre de piéger l'animal sur plusieurs temps. Vous procéderez ainsi :

  • au premier jour, vous placerez l'oeuf-appât à 1 m de la cage.
  • Quand la fouine aura accepté de s'en nourrir, vous réitérerez votre action avec un second oeuf mais placé, cette fois-ci, un peu plus près, à 60 cm environ.
  • Encore une fois vous attendrez l'action de la fouine pour lui offrir un troisième oeuf devant la cage,
  • puis un quatrième dans la cage.

Ce sera à vous d'ajuster le temps et la distance si vous trouvez la fouine récalcitrante à entrer dans votre piège et donc, à s'adapter à la présence de cette boîte dans son environnement.

Les fouines adultes sont souvent plus difficiles à appréhender, il vous faudra peut-être plusieurs semaines pour arriver à vos fins. Nous vous conseillons de n'armer le dispositif de piégeage qu'au dernier moment pour éviter qu'il ne se déclenche de manière inopportune et qu'il ne mette toute votre entreprise en péril pour avoir définitivement effrayé l'animal. Vous devrez vérifier régulièrement le piège.

Si par mégarde vous tuiez une fouine à l'intérieure même du dispositif, il vous serait impossible d'en capturer une nouvelle car l'odeur, qu'elle laisserait, serait un signal d'alarme indélébile pour ses congénères.

 

 

Maintenant que vous avez toutes les cartes en mains, vous pouvez choisir de renvoyer votre hôte indésirable ou préférer cohabiter avec lui. Cependant l'histoire ne dit pas qui de vous ou de la fouine craquera le premier.

Boîte cage 2 entrées pour Fouines
Boîte cage 2 entrées pour Fouines
Découvrir nos autres sites sur les nuisibles...
Depuis 2007, les meilleurs produits dans notre boutique ...
...et les annuaires des professionnels de la lutte contre les nuisibles...